top of page
  • Photo du rédacteurChristophe MELQUIOND

« Dans une traversée, l’important c’est l’équipage ! »


Le billet de la marinière N°4


Dans le recueil de James Norbury, il y a un échange entre le Grand Panda et le Petit Dragon qui nous souligne l’importance de la qualité des gens qui nous entourent.


« - Qu’est-ce qui est le plus important, demanda Grand Panda, le voyage ou la destination ? - La compagnie…répondit Petit Dragon. »


Il y a quelques jours, j’ai eu l’incroyable opportunité d’organiser pour des personnes qui me sont chères une journée toute particulière. Nous nous sommes lancés dans la revisite de leurs canevas de vie professionnelle.

Accompagné par mon fidèle et talentueux pilote, nous nous sommes lancés sur les flots tumultueux de l’inconnu de l’instant présent. Moussaillon, quel voyage !


Avant tout il est important de rappeler que le chemin que nous utilisons se doit d’être de qualité bien évidemment. Mais cela ne reste que la définition du cadre de jeu et la sélection de moyens pertinents pour espérer arriver à ses objectifs. Les principaux ingrédients demeurent sans aucune hésitation, les personnes qui sont sur le pont.

Si un outil ou un process nous permet de progresser vers nos objectifs personnels ou professionnels. Il en est tout autre chose de l’effet de groupe et de l’énergie qui immerge d’un collectif. Nous avons pu encore vérifier que "seul nous allons plus vite, mais qu’ensemble nous allons bien plus loin".




1- LA FORCE DU COLLECTIF


"Le tout est plus grand que la somme des parties. " ARISTOTE Même si une production peut s’envisager seule, le partage, le questionnement, la présentation aux autres nous conduit vers une amélioration et la découverte de l’ampleur des champs des possibles. L’individu est riche de ses talents, de ses compétences et de ses qualités. Il est toujours magique et impressionnant de voir la puissance d’un groupe en cohésion et en résonnance. L’ensemble a le pouvoir d’effacer parfois les hésitations ou les doutes. L’individu se révèle, il se sublime.

Rapidement si l’équilibre et le bien-être s’installe dans le groupe, l’atelier, la réunion ou la collaboration connait une dimension impossible à atteindre pour un individu seul.

Le gain de temps est indéniable. La créativité est décuplée. L’innovation est au rendez-vous.

Il est un point remarquable qui apparaît quand l’individu se sent à l’aise dans un ensemble et prend l’initiative d’endosser le lead un moment, de partager un ressenti constructif ou point d’orgue ultime, il devient une source de motivation extrinsèque pour le groupe. Ce ne sont plus toujours les mêmes qui montent au mat. Ce sont des tâches, des opinions, des leads partagés.


2- L’effet meute, d’un collectif à une équipe

Si l’on désire voir évoluer un bel équipage, il faut quand même y apporter les meilleurs ingrédients.

En regroupant des gens bienveillants, volontaires, authentiques et courageux, vous obtenez des fondations solides pour votre collectif. Quelques dispositions de base ensuite vont venir solidifier ce futur équipage et lui permettre ainsi d’élaborer leur traversée dans les meilleures conditions.

La première des étapes est inévitablement la définition du cadre dans lequel vous allez évoluer. L’écoute, la tolérance, l’empathie et la bienveillance en constitue le cœur. La Communication Non Violente est un véritable atout pour cela.

Définir le cadre, nous conduit à manœuvrer en toute confiance. Il est important de clarifier les objectifs de chacun, de les rendre connus et respectés de tous, pour mettre en lumière le champ de responsabilité de chacun. Le groupe est plus à même d’intégrer l’objectif commun et d’œuvrer individuellement à l’atteinte de la réalisation dans une performance optimale. La confiance se construit dans cet espace. L’éclosion de la cohésion de groupe est favorisée par la prise en compte des individualités. La charge qui nous incombe alors est de tout faire pour inciter et favoriser le dialogue. Fluidifier et améliorer la communication reste notre principale mission dans la recherche de cohésion et donc de performance.

Favoriser l’effet de groupe se formalise aussi par la possibilité de chacun des membres à s’identifier au groupe. Le phénomène d’appartenance n’est pas à négliger. Il est très souvent moteur car fédérateur. Il valorise la singularité et le fait de se démarquer par son côté exclusif.

Si des difficultés apparaissent, nous devons les aborder comme de réelles opportunités de progresser et de s’enrichir. L’apprentissage a besoin de ces obstacles. Franchir ensemble une tempête, développe des liens fraternels. Le collectif se transforme en équipe. C’est cela que je nomme l’effet meute, la sensation d’appartenir à un clan dans lequel je m’identifie, j'y trouve ma place et mon utilité.

Un vrai capitaine a besoin de son équipage unifié, solidaire et performant pour traverser sans dommage les plus grandes tempêtes.

Il en va donc de même pour fêter une victoire. Le succès est collectif, la célébration se fait sans absence, parce que savoir fêter ses victoires, c’est reconnaître le travail, l’implication et la performance de chacun.




3- LA FORCE DE L’INTELLIGENCE COLLECTIVE


« Aucun de nous ne sait ce que nous savons tous, ensemble. » Euripide


C’est dans cet espace validé par tous que la force du collectif peut s’exprimer. Il existe en effet quelques prépondérants à respecter pour voir cette magie opérer.

la bonne définition du cadre étant effectué et validé par tous, il assure la sécurité du groupe. C’est l’espace rassurant qui va permettre aux personnes de se sentir en sérénité, de s’autoriser à se libérer et à évoluer en toute confiance. Trop souvent l’absence de cadre entraîne un espace chaotique, désorganisé et des zones de flou beaucoup trop importantes.

Nous remarquons aussi que la confiance à toute sa place dans ce système. Tout d’abord d’avoir confiance en l’autre. Surtout permettre la confiance en soi en donnant une zone d’évolution à chacun ce qui nous permet d’aller rechercher la performance et le bien-être de tous.

La confiance en l’autre est fondamentale pour se protéger de tous jugements qui n’auraient que des conséquences négatives. C’est pour cela qu’un cadre bienveillant est indispensable pour pouvoir atteindre ce type d’objectif.

La bienveillance, encore et toujours, ce terme tellement galvaudé est pourtant incontournable pour atteindre des objectifs ambitieux. Accueillir les talents des personnes, leur offrir un espace d’expression favorise la performance. J’ose même parler de gentillesse envers les autres et soi-même, ce qui peut paraître désuet pourtant tellement d’actualité. Une écoute attentive renforce ce dispositif. Adopter une posture basse renforce cette offre d’espace d’expression à l’autre. La communication en devient facilitée. Les échanges adoptent plus de fluidité. La compréhension est largement améliorée.

Si la communication est améliorée, il est important que les prises de parole soit concises, précises et impactantes. En effet nous avons tout à gagner à inviter les participants à travailler leurs prises de parole. Quand nous prenons la parole celle-ci doit être rempli d’intention. Il est intéressant que nous exprimions le souhait de réaliser quelque chose, d’apporter sa pierre à l’édifice. Dans de telles dispositions nous avertissons de notre volonté de passer à l’action, de prouver notre engagement par l’implication dans les actes.


4- LA PUISSANCE DE L’EMOTIONNEL


Pour reprendre la citation du début de James NORBURY, la compagnie du voyage est la chose la plus précieuse.


Les interactions entre les personnes alimentent la richesse du groupe. C’est ici que l’intelligence émotionnelle joue un rôle essentiel pour favoriser les relations harmonieuses et une communication efficace. En identifiant et comprenant leurs émotions les membres du groupe peuvent mieux se connaître, ce qui renforce la cohésion et la solidarité. En utilisant une communication constructive et recevable, nous diminuons le risque de conflits. Nous encourageons les échanges ouverts sur les idées différentes et divergentes. Parce qu’accepter un point de vue différent valorise la diversité des opinions, ouvre le champ des possibles et conduit à des solutions plus complètes. En comprenant l’impact de leurs émotions sur la prise de décision, les personnes peuvent faire preuve de discernement et de rationalité. Enfin, gérer son stress et développer sa résilience sont des atouts majeurs pour maintenir un climat positif et propice à la collaboration fructueuse.




5- ET DEMAIN ALORS ?


Comment ne pas formuler une invitation au voyage collectif ?


Le dialogue entre le Grand Panda et le Petit Dragon nous rappelle l’importance de la compagnie dans nos voyages de vie. Parce que partager un moment de vie, travailler ensemble, évoluer dans un groupe, nous conduit inévitablement à vivre la force de l’intelligence collective.

L’effet de groupe offre à tous l’opportunité de s’intégrer, de participer et d’apporter au collectif. Il permet à chacun de trouver sa place et de révéler l’ensemble de ses talents. Vivre en émotion dans le groupe, c’est nous offrir de la cohésion, améliorer la communication et faire preuve de résilience. Ensemble, nous accentuons, avec les échanges bienveillants, les effets de l’épanouissement personnel et professionnel.

Nous pouvons ainsi transformer une journée de partage et de travail en un moment inoubliable et impactant.

De la même manière qu’un équipage fera d’une simple traversée une véritable odyssée.


Hissons les voiles, ensemble !

28 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comments


bottom of page